L’ADOLESCENT SOUFFLETÉ (Les Matinaux, La parole en archipel) – #RenéChar (TRAD. FR-ITA)

L’ADOLESCENT SOUFFLETÉ Les mêmes coups qui l’envoyaient au sol le lançaient en même temps plus loin devant sa vie, vers les futures années où, quand il saignerait, ce ne serait plus à cause de l’iniquité d’un seul. Tel l’arbuste que réconfortent ses racines et qui presse ses rameaux meurtris contre son fut résistant, il descendait […]

CONSEIL DE LA SENTINELLE (Les Matinaux, La parole en archipel) – #RenéChar (TRAD. FR-ITA)

CONSEIL DE LA SENTINELLE  Fruit qui jaillissez du couteau, Beauté dont saveur est l’écho, Aurore à gueule de tenailles, Amants qu’on veut désassembler, Femme qui portez tablier, Ongle qui grattez la muraille, Désertez! Désertez! TRADUZIONE IN ITALIANO DI Andrea Giramundo CONSIGLIO DELLA SENTINELLA Frutto che fuoriesce dal coltello, Bellezza il cui sapore è l’eco, Aurora […]

PROSE DE NEZVAL – Aragon (TRAD. FR-ITA)

PROSE DE NEZVAL – Aragon Ainsi Prague a perdu son âme et son poète Lorsque j’irai tantôt je ne l’y verrai pas Et son cœur s’est brisé comme un verre qu’on jette À la fin du repas Lorca Maiakovski Desnon Apollinaire Leur ombres longuement parfument nos matins Le ciel roule toujours les feux imaginaires De […]

LE MONTREUR – Aragon (TRAD. FR-ITA)

Celui qui s’en fuit à douleur A longuement quitté la vie Sur le chemin qu’il a suivi Lentement sont mortes les fleurs Il avait toujours dans la tête Le manège d’anciens tourments De la fenêtre par moments Parvenaient des bouffées de fête Dis qu’as-tu fait des jours enfuis De ta jeunesse et de toi-même Des […]

Psiche – Heinrich Heine (TRAD. FR-ITA)

PSYCHE Dans la main une petite lampe, Dans son coeur une braise ardente, Psyché se glisse furtive vers la couche Où repose le beau garçon qui dort. Elle rougit et elle frissonne En voyant comme il est beau Le Dieu de l’amour, dénudé, Mais voilà qu’il s’éveille et s’enfuit. Une pénitence de dix-huit siècles! La […]

AUBADE – Pierre Louys (TRAD. FR-ITA)

Continuez votre prière, Miss, j’écarte vos longs cheveux, Simplement parce que je veux Vous mettre un vit dans le derrière. Mais que ceci ne trouble en rien Votre extase d’agenouillé. Ma pine est prudemment mouillée, Elle pénétrera très bien. Je passais par là. Vous étiez nue, La croupe ouverte et priant Dieu. Votre anus brillait […]