Cessera-t-Elle, un jour, d’ululer la Lune ?

67e512df764c763d61bf803fd3b35b51L’enfant pleur et nait
la tige d’une graine qu’a dû pourrir
c’est la vie commencé
sur la mélancolie d’un souvenir

Depuis ce jour là
une hantise le possède
qui garnit sa personne
des désirs jamais assouvis

Le chagrin n’est pas une affection
qu’on épuise comme l’Amour
on dit: Toujours Jamais n’existent pas,
pour qui vivre sait
ce veut dire quoi

Une cheminée remplis de cendre
que soudain prenne feu
la lune qui éclaire la nuit
le flambeau dans l’assombri

Le jour où les sorcières
d’Ovest s’uniront à celles de l’Est
les yeux recouverts de poussière
n’auront plus des larmes à dissimuler.

Attendre en vain le réveille de la Beauté
espoir noble de notre Human-inanité
la chienne qui morde la main du gitan

Cessera-t-Elle, un jour, d’ululer la Lune ?

 

*Montpellier, 2018

*Image: Quintbuchholz.de (internet)

Previous Entries Fœtus Next Entries L'humanisme

Leave a Reply

*