La Femme qui pisse dans la fontaine

Jeanneke-Pis

 

 

 

 

Le film muet
des visages muets,
images sur l’écran
en bas de la tour carrée.

A Fabrezan on y touche
le cordes du piano
avec les doigts.

Marcò et sa caravane,
l’espoir dans le bec du Choucas
c’est cet ineffable émoi
tel le cri d’un enfant
qui ne veut pas blesser le silence.

La Femme
qui pisse dans la fontaine…

de la Marianne
à bras écartelés
où le chat fou
a faillit se noyer.

Et le bouteilles de vin
tels des mots bourrés,
et les bières
des cascades artisanales,

…et le souvenirs

dans des yeux qui débordaient
d’Ivresse de Jeunesse
et d’Amour.

 

* FABREZAN, 2018

IMAGE: Jeanneke-Pis

Previous Entries Poésie au vent Next Entries Cet inconnu Moi