LA FEMME QUI TOUCHE LE VIOLONCELLE – Poésie

la-ragazza-suona-un-violoncello

ITALIAN VERSION

 

 

 

La femme qui touche le violoncelle
se détache de la bande
lumière dans le cône d’ombre.
L’élégance de la discipline
est le bois d’amarante, son instrument
entre les jambes dévoilées par le vêtement blanc, son sexe
caché derrière les cordes qui palpitent,
le frémissement de l’artiste
l’équilibre du violoniste.
La fleur entre ses cheveux
ses notes entre les autres,
la fille qui effleure le violoncelle
et je sens fort fort tirer
l’ oreille, attiré par la mélodie de la sirène.
Appuyée en terre sur l’embout;
monte compacte le Stradivari,
elle l’embrasse chaudement
elle sait comment le faire jouir,
assuré entre les mains l’arc
avec les doigts à imiter la harpe,
toujours en se moquant de l’éternité.

*Andrea Giramundo, Concèze 2016

Previous Entries LA DONNA CHE TOCCA IL VIOLONCELLO - Poesia Next Entries GRIDERANNO SEMPRE QUEI GABBIANI - Poesia