Les monstres des lacs

Lac di laouzas—–

Il y avait une fois
nombreuses autres créatures
fières fauves et monstres étranges.

Ces monstres, cependant, monstres n’étaient pas :
mais protecteurs de la Nature
ils lisaient l’avenir
(la poésie semble-t-il aussi)
et pour ça ils savaient
que l’homme était le danger
la mauvaise herbe parasite
à extirper.

Ils décidèrent ainsi
de les chasser les poursuivre, même les manger
ces petits et écoeurants hommes.

Les gardiens de la nature,
à les appeler monstres
pour cette raison furent
les hommes eux-même.

Un jour
le plus influent d’entre tous les hommes
fit pacte avec les Divinités
en leur demandant protection
à la place de la foi éternelle.

Du ciel alors
descendirent balles de feu, infinies balles de feu
qu’exterminèrent beaucoup de créatures:
peu d’humains, presque tous monstres.

Les très rares restés en vie, ils se camouflèrent
chacun dans son bois, cachés
de murs infinis d’arbres séculaires
pour échapper au chatiment
du petit tel que méchant homme.

Ils se tapirent dans l’attente d’un retour de la paix
et de la disparition de ce petit petit homme.

Mais ceux-ci, forts du pacte avec Dieu
ils travaillaient dur et se reproduisaient,
à vue d’oeil,
sur la Terre pire q’un eczéma.

Ainsi, les monstres durent rester occultes
chacun avec sa propre solitude
se rafraîchir que des traces de Lune:
chaque jour la mélancolie.

Avec les jours les mois
les ans et les siècles,
cet exil devint insupportable
et dans une nuit d’éclipse
dans son propre refuge, chacun d’eux
commença à pleurer.

De plus en plus fort
ils pleurèrent tous ensemble dans le monde :
l’univers bouillait de leur plainte
pendant que la Terre entière tremblait
par leur douleur.

De leur yeux traceront sillons
comme tombes dans le sol
gouttes infinies de nausée,
en créant mares qu’ils inondaient tout:
lacs immenses à l’intérieur des bois.

Où les monstres se noyèrent,
dans leurs larmes,
mais en survivant sur le fond.

Naquirent comme ça
Les monstres des lacs.

*Mailhac 03,2019.        ITALIAN VERSION

Image:  Lac du Laouzas 2018